La biodisponibilité

La biodisponibilité est la fraction d’une substance ayant la possibilité d’être absorbée afin d’être utilisée par le métabolisme d’un être vivant.

Ainsi un aliment avalé par un homme sera d’abord transformé par son tube digestif pour être absorbé. Cette transformation génère des déchets qui sont éliminés par voie fécale. Seule la fraction absorbée pourra être utilisée par le métabolisme. Elle constitue la partie biodisponible.

De nombreux facteurs interviennent sur la biodisponibilité d’une substance et notamment sa solubilité dans l’eau, la compatibilité organique, etc.

Ainsi le fer présent dans l’oxyde de fer (rouille) d’origine minérale est moins biodisponible que le fer présent dans une tranche de foie de veau d’origine organique car moins bien résorbé.

Un produit sous forme non soluble dans l’eau, à moins que l’organisme ne soit spécialement équipé pour sa résorption active, sera également moins biodiponible que sous forme hydrosoluble.

Par exemple les graisses pour être résorbées doivent être émulsifiées dans l’eau par les sels biliaires.

Il en va de même pour le silicium sous forme minérale non hydrosoluble il est nettement moins biodisponible que sous forme organique totalement soluble.

Mais la quantité de principe actif présent intervient également dans la biodisponibilité, à l’exception des voies dites saturables ou de certains mécanismes de résorption active comme celui du fer par exemple. Plus l’aliment sera riche dans un nutriment, plus la quantité mise à la disposition du métabolisme sera importante. D’où l’importance de garantir une quantité minimale de nutriments dans l’apport et de le titrer (doser).

Le silicium présent dans SILEO répond aux principaux critères qui garantissent une biodisponibilité optimale.

Il est :

  • totalement soluble dans l’eau
  • d’origine organique
  • l’extrait d’ortie employé est titré à minimum 1% en silicium

Il est donc conforme à nos critères d’Ultra Haute BioDisponibilité (U.H.B.D.)

PNG - 44.1 ko
JPEG - 18.1 ko

En nutrition, la biodisponibilité est la proportion d’une substance qui va effectivement agir dans l’organisme par rapport à la quantité absorbée. Les 3 facteurs déterminants d’une bonne biodisponibilité sont :

  • La solubilité dans l’eau
  • La compatibilité organique
  • L’optimisation de la quantité

Dans la nature le silicium, deuxième élément de l’écorce terrestre, se retrouve dans de nombreuses roches, sans aucune biodisponibilité. Certains végétaux l’utilisent sous cette forme minérale comme « brique » pour assurer leur rigidité (prêle, bambou…). D’autres comme l’ortie, l’utilisent sous une forme hydrosoluble biodisponible pour favoriser leur développement.

Seule l’absorption intestinale du silicium hydrosolubilisé est rapide et importante [1]. La biodisponibilité du silicium des aliments est faible et son assimilation se dégrade avec l’âge [2]. Il est donc important de vérifier la biodisponibilité d’un complément alimentaire au silicium pour garantir son efficacité, surtout chez les seniors.

Notes

[1] Les thérapeutiques de l’arthrose, Pr. R. TREVE, Dr. P. BERTIN, Ed. Laboratoire Pharmascience, 1999.

[2] Evaluation des « anti-arthrosiques » et structuro-modulateurs chez l’homme, Pr. M. LEQUESNE, Ed. Laboratoire Pharmascience, 1999