Silicium organique et droit européen

Contrairement à ce qui été prétendu, le « silicium organique » n’est pas interdit dans les compléments alimentaires. Seul le MMST, monométhylsilanetriol, abusivement appelé « silicium organique » est interdit en complément alimentaire depuis le 1er décembre 2009 en vertu du règlement 1170/2009.

Ce règlement s’applique aux nutriments industriellement ajoutés et non à ceux naturellement présents.

La gamme SILEO est à base d’un extrait de feuilles d’ortie titré en silicium naturel et n’est donc pas concernée par la législation sur la nature de ces ajouts.

La partie aérienne d’ortie, Urtica dioica L., est autorisée à la vente d’après le décret 2008-841 JO n°0198 du 26/8/2008. De plus l’extrait d’ortie que nous utilisons étant titré, il peut être considéré comme une source de silicium organique naturel.

En résumé seul le silicium de synthèse, comme l’acide orthosilicique par exemple, perd l’appellation « organique ». Le silicium d’origine naturelle, comme celui de SILEO, la garde comme lettres de noblesse.

Pour en savoir plus consulter en ligne l’article CE 1170/2009